chèques des faits sur le stérilet Mirena/Jaydess - Risque stérilet Mirena/Jaydess

Aller au contenu

Menu principal :

      examen des faits

Les promesses de réclame sont examinées ici:
1.
Mirena allège les problèmes menstruels (saignement plus court, plus faible, sans douleur)
Pour beaucoup des femmes ça sera le cas, mais il y a des nombreux rapports des femmes, qui souffrent de saignements plus forts et plus longs, même des saignement pendant des semaines – pas seulement au premier temps d’accoutumance.
2.L’absence de règles ne serait pas médicalement problematique et n’ aurait pas un effet sur un désir d'enfant plus tard
Une absence de la menstruation nécessite un traitement en principe et elle est énumérée sur les notices explicatives.
3.Une grossesse serait possible dès le premier cycle après Mirena
De nombreuses femmes rapportent, qu'elles n’ont pu devenir enceinte qu'après des mois, ce qui pourrait être causé par l'absence des ovulations (voir point 8). Quelques-unes sont arrivées à la ménopause trop tôt ou ne pouvaient plus devenir enceinte du tout. A cause de cela, le stérilet hormonal était conçu pour des femmes qui n’ ont plus de désir d'enfant. Il est incompréhensible que le stérilet hormonal soit implanté à femmes très jeunes (ainsi que jaydess), car le problème principal reste inchangé : la baisse continue de l'hormone progestérone (hormone de gestation) lié à la prise de l'hormone synthétique Levonorgestrel
4.Le stérilet hormonal opère localement
Un effet „local“ n'est pas possible, parce l’l'utérus est très vascularisé. La substance active diffuse immédiatement dans la circulation du sang et peut être déceler une heure après l'insertion. Le producteur du stérilet sait évidemment, pourquoi il écrit „local“ (in Anführungszeichen). Par l'expression „local“ et correspondant tableau schématique il est suggéré, que les  autres domaines du corps ne seraient pas perturbés. Ce  n'est pas possible de part  l'anatomie et surtout  démenti par des effets secondaires dans tout le corps et  surtout au niveau psychique.
5.Il s'agit d'une très basse quantité du Gestagen Levonorgestrel
Au contraire: le stérilet hormonal transmet par jour autant Levonorgestrel comme 2 Mini-Pillules, ce qui est mentionné dans ce article (anglais). Si la femme a un métabolisme ralenti ca pourrait etre la quantité de 6 Mini-Pillules.
6.Mirena ne délivre pas d’œstrogènes
La nocivité de l'excès d'œstrogènes a été prouvé depuis longtemps. Mais les effets secondaires et  la nocivité de la prise de progestatifs sur une longue durée sont à peine connus.
7.96% des utilisateurs sont satisfaits
Selon une étude finlandaise (2004) 43% des utilisateurs Mirena a choisi un autre contraceptif avant la période d'utilisation de 5 ans. Une étude britannique sur le Jaydess (2015) a à peu près le même résultat. Seulement 57% des utilisateurs ont gardé leur Jaydess pendant 3 ans.
8.
Puisque l’ovulation n’est pas bloquée, le cycle naturel n’ est pas affecté
Une publication médicale allemande de 1997 a révélé dans une enquête que seulement
50% des femmes dans leur première année avec le DIU hormonal avaient ovulation régulière.
9.Le composant actif du stérilet n'a aucune influence sur le lait maternel
Les composants actifs descendent dans le lait maternel. Le producteur du DIU prétend, que seulement une dose de 0,1% est concernée et que ce serait inoffensif pour le nourrisson. Se rendant compte que le niveau de progestérone dans le corps de la mère, est beaucoup plus élevée que prévu, 0,1% ne peut pas être correct. En outre, il existe aucune preuve de l'innocuité de la progestérone synthétique pour le nourrisson. En revanche, une enquête du Chili (2002) a indiqué que les taux d'incidence plus élevés d'infections respiratoires et les infections oculaires sont survenues sur les nourrissons qui avaient été allaités par des mères qui avaient un implant hormonal avec l'hormone lévonorgestrel.
10.Mirena protège probablement contre certaines infections
Il n'y a pas de preuves concernant cette réclamation. Le fabricant met spongieuse avec « On croit que Mirena offre une certaine protection contre certaines infections. » Ainsi, l'infection de l'utérus ou les trompes de Fallope sont destinés.Dans une dissertation allemande de 2011, un médecin allemand a noté une corrélation entre le DIU hormonal et un risque accru d'infections chroniques. En outre, les femmes signalent régulièrement des démangeaisons et une augmentation des infections avec le Mirena.
 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu